L’édition 2018 de « Champagne et Vous ! » à découvrir sans modération dans l’Aisne

Infosvin le 25/09/2018
Nous relayons avec plaisir l’information suivante:
« Champagne et Vous ! »
L’oenotourisme a son festival aux Portes de la Champagne
La 5ème édition du festival oenotouristique « Champagne et Vous ! » se tiendra les 20 et 21 octobre 2018 à Château-Thierry (02).  Ce week-end festif au cœur du vignoble champenois est une occasion unique de venir à la rencontre des hommes et des femmes qui font vivre cette région mais c’est aussi une porte ouverte/vitrine sur les richesses d’un terroir, situé à seulement 1 heure de Paris.
« Champagne et Vous ! », c’est d’abord l’histoire d’une belle aventure humaine qui démarre en 2012 grâce au dynamisme des viticulteurs, des hébergeurs, des restaurateurs, mais aussi de nombreux bénévoles. Très vite, ils seront soutenus par plusieurs partenaires régionaux et les élus locaux.
Leur ambition : se regrouper pour valoriser un terroir méconnu, riche de son histoire, de ses savoir-faire et de la générosité de ses habitants.
Leur idée : créer de toutes pièces, en quelques mois, un festival qui fédère cette multitude d’énergies !
Les Ambassadeurs du terroir et du tourisme en Vallée de Marne (nom de l’association créée alors) transforment ce pari fou en réalité. « Champagne et Vous ! » voit le jour pour la première fois en octobre 2014. Sous la houlette de deux co-présidents, vignerons de leur état, le festival est devenu (un rendez-vous incontournable), un événement oenotouristique phare en terres champenoise
Toutes les infos sur  www.champagne-et-vous.fr
Contact presse- Pascale Quévreux   tél  03 23 27 76 75

Publié dans News | Laisser un commentaire

Et si on jeûnait… de temps en temps ?

Publié le 24/09/2018 par Chef de Rubrique Geneviève Guihard
Et si on jeûnait… de temps en temps ?
Pourquoi parler de « Jeûne » dans INFOSVIN ?
La réponse peut se trouver dans cet article…
Le jeûne est un formidable éloge de la légèreté. Il met le corps au repos pendant une période choisie. Cet effacement momentané de la vie gourmande, cette hygiène de vie, sont reconnus pour être source de bienfaits physique et moral. Gorgé de vertus, le jeûne serait même le premier moyen naturel de santé.
Le jeûne est une pause. Il allège le corps, nettoie les toxines et redynamise les cellules, redonne un équilibre naturel aux fonctions vitales.
Cette pratique ancestrale, n’est pas encore rentrée dans les mœurs des Français. C’est dommage. Elle fait peur. Derrière elle se nicherait une forme d’utopie culturelle, une pensée disruptive, peut être un endoctrinement dangereux, une superstition émanant d’un illuminé.
Et ne plus se nourrir pour un Français, même momentanément, est ce crédible ?
Et pourtant… Il faudrait le promouvoir
Avec une dévotion monacale, pendant 6 jours pleins, j’ai volontairement expérimenté le jeûne, dans le cadre d’une Croisade pour la Santé organisée par Bernard Clavière, jeune soixantenaire, mentor, pionnier, et un des pères spirituels de cette façon de vivre.
Son ouvrage courtisé « Et si l’on s’arrêtait un peu de manger…de temps en temps » aux éditions Nature et Partage, me l’a fait découvrir.
Zoom sur un personnage atypique : Bernard Clavière
Enfant souffrant, souvent malade, il a trouvé dans les livres un moyen de se rétablir en toute simplicité et a vite adopté le jeûne comme alternative. Il a pu ainsi améliorer une santé déficiente.
Après avoir créé Nature et Partage un réseau de distribution de produits naturels, société revendue à ses salariés, il a lancé la Croisade pour la Santé, s’est jeté dans la bataille du jeûne avec les armes de la poésie.
Il a récemment acheté dans l’Entre-deux-Mers, en Gironde, dans le petit village rural de Gironde sur Dropt, une ancienne ferme bâtie sur 13 hectares Vieilles bâtisses, vieilles granges et halles à sécher autrefois le tabac qu’il aménage progressivement.
Le lieu est magique, très arboré, petite rivière, lavoir. Un véritable « bain de forêt » qui procure détente et espace de respiration fleuri et rafraîchissant.
C’est là qu’il a posé ses pénates et ouvert le site baptisé Oasis Ahmara pour des Croisades dont la 1ère s’est tenue en juillet 2018 sur 2 semaines. Fortement épaulé par deux acolytes, toujours prêtes à rendre service, Muriel à la communication, Karine à l’organisation et administration.
102 inscrits. Un succès.
La « Croisade pour la Santé »
Bernard Clavière a proposé un jeûne sur plusieurs jours d’affilée. 3, 6, 15 jours, c’est selon. En groupe ou en solitaire. En totale liberté.
L’idéal est de préparer son corps à cette pratique par une « descente alimentaire » progressive. Car Tisane et Eau chaude seront les seuls ingrédients à offrir à son estomac souvent trop bien nourri, voire repus. Il faudra tenir pendant les 15 jours ou 7 jours ou seulement quelques jours…
Pour la novice que j’étais, ce fut une expérience inoubliable. Et finalement bien supportée. Malgré un mode de vie spartiate. Hébergement précaire, en tente dispersée dans la nature verdoyante. Sanitaires extérieurs rudimentaires. Mais dans le cadre d’une nature exubérante tout prend une autre dimension. L’eau et la tisane de plantes fraîches et variées, apportaient un modeste réconfort. Certains jeûnent secs, sans boissons, mais sur une période limitée. L’appétit s’estompe vite.
Une baisse d’énergie se manifeste. Le corps se traine. Une léthargie s’installe qui s’estompe curieusement au fil de la journée. Une certaine fatigue certes, mais pas d’épuisement. Quelques maux de tête, nausées, poussées de boutons annoncés que je n’ai personnellement pas ressentis. Langue pâteuse, haleine fétide, oui. Les toxines ressortent.
Une métamorphose du corps, un nettoyage des toxines qui s’extirpent naturellement. La conscience de plus en plus forte d’une nourriture spirituelle, nourriture de lumière, de contacts humains, de nature, suffit.
Le groupe chaleureux de cette 1ère Croisade, souvent des habitués de cette pratique, a été un soutien inestimable. La portée du groupe, les causeries amicales entre jeûneurs, sont fondamentaux pour un débutant non pratiquant.
La rupture de jeûne. Le retour à la vie normale… aux agapes ?
La rupture de jeûne est une vraie fête. Les pastèques offertes en soirée le dernier soir, n’avaient jamais eu cette carnation rouge, cette saveur, et ce goût explosif en bouche.
Le lendemain, at home, Quel plaisir de retrouver la délicatesse des arômes d’un Côtes du Rhône du Domaine Clos Saint Michel, ce vin charnu et racé qui redonne du génie à un plat de pâtes. Délicieusement arrosées d’une huile d’olive d’exception, Château la Calissanne, près d’Aix, de la famille Kessler.
On redécouvre le vrai goût des aliments souvent banalisé par la fonction de remplissage. Pas d’agapes certes puisque la rupture se fait progressivement. Il ne faut pas brutaliser l’organisme.
On s’aperçoit que le corps, cette merveille d’intelligence, a supporté avec bienveillance ces modestes privations. Et en est ressorti plus tonique, plus svelte.
Ici, en Gironde, l’ennui n’est pas du voyage
A quelques encablures de Bordeaux, l’Entre-deux-Mers a su préserver sa nature, son patrimoine, son art de vivre.
Des balades organisées en Gironde, sortie en canoé sur le Ciron, visite de l’exceptionnel patrimoine bâti de La Réole, randonnée pédestre le long du Canal latéral à la Garonne…
Au centre Oasis Ahmara, beaucoup d’activités bien organisées. Toutes marquées du sceau artistique du fondateur. Aucune obligatoire.
Ateliers Yoga, Bio Danza, Tai Chi, massages, irrigation du colon, conférences…
Des conférences ? Oui et de haut niveau. Elles resteront dans les mémoires. Bernard a su convoquer un aéropage de talents, ses amis la plupart du temps, qui interviennent sur des thématiques originales. Par exemple Frédéric Massouline explique sa thérapie par les sons selon les enseignements du Dr Alfred Tomatis.
Olivier Coen dévoile sa méthode de Réinformation Vibratoire pour se libérer de tous types d’allergies et intolérances.
Le Père orthodoxe du Centre Sainte-Croix à Monestier en Dordogne développe l’attention à soi et à l’autre par la méditation et le passage de l’homme extérieur à l’homme profond.
La talentueuse Armelle, comédienne à la voix d’or, sa voix est son instrument de travail, a su capter son auditoire par les préceptes sur l’art de se nourrir en toute intelligence, sans privations.
Le Docteur Tal Schaller et sa lumineuse épouse Johanne Razanamahay-Schaller évoquent les trésors de la médecine holistique, du chamanisme sauvage et de nos petits personnages intérieurs auxquels on peut faire souvent appel.
Le soir un immense feu de bois réunit les jeûneurs au clair de lune.
Des moments inoubliables…Tous préparés par cette Croisade à une vie plus joyeuse, plus consciente. Tous préparés à appliquer le socle vital d’une alimentation Végétale, Vivante, Variée.
Geneviève Guihard

« Et si l’on s’arrêtait un peu de manger…de temps en temps » de Bernard Clavière. 19,50 euros. Editions Nature & Partage.

www.nature-partage.com

Publié dans News | Laisser un commentaire

Château Latour – Martillac, Pessac-Léognan : Vendanges 2018

Infosvin le 21/09/2018
Nous relayons avec plaisir l’information suivante:
Château Latour – Martillac, Pessac-Léognan :
Vendanges 2018
Une année climatique particulière
L’année 2018 a été marquée par de fortes précipitations en début d’année (hiver et printemps) et par un été particulièrement sec.
Malgré quelques péripéties de mildiou au début d’été, le temps sec et ensoleillé du mois de juillet et août ont véritablement permis de préserver la récolte, vendangée en septembre dans un parfait état sanitaire.
De belles vendanges en blanc
Les vendanges ont débuté aux dates de vendanges habituelles, début septembre ; à l’exception des deux parcelles de Sauvignon Blanc les plus précoces de la propriété, ramassées dès le 28 août.
Les vendanges en blanc se sont déroulées dans d’excellentes conditions : la récolte est saine et a demandé très peu de tris.
Les volumes sont normaux et la qualité est plus que remarquable, avec de très bons équilibres. Après environ deux semaines de ramassage, les vendanges en blanc se sont terminées la semaine dernière.
Cette semaine les vendanges continueront avec les rouges.
A suivre …
Contact presse- hémisphère Sud- Amélie Valette tél 05 57 77 59 60/06 37 04 78 65

Publié dans News | Laisser un commentaire

La renaissance d’un vignoble oublié

Infosvin le 20/09/2018
Nous relayons avec plaisir l’information suivante:
La Maison Aegerter s’engage pour la renaissance du vignoble dijonnais
Au XVIIe siècle, on comptait plus de 300 vignerons à Dijon.
De 1000 ha au XIXème siècle, la surface viticole s’est réduite à moins de 40 ha.
Quelques vignerons se sont engagés aux côtés de la ville afin de faire renaitre ce vignoble.
Pour Paul Aegerter, « Le patrimoine de la Bourgogne est unique. Il nous semblait évident d’aider à la résurrection du climat de la Rente de Giron. Nous avons acquis 2 hectares cette année que nous replantons en Chardonnay ».
Au Moyen-Age, les vins de la ville de Dijon étaient déjà présents sur les tables des Ducs de Bourgogne. Exploités d’abord par les moines, ces crus étaient réputés pour leur qualité.
A terme la volonté de la ville et des vignerons engagés est la création d’une AOP Côtes de Dijon.
Sur ces terroirs argilocalcaire, la vigne se développera sur des coteaux ventilés, à l’abri des intempéries.
Les premières vendanges sont attendues dans 4 ans.
Engagé depuis toujours dans la mise en valeur des climats de Bourgogne, la Maison Aegerter vinifie plus de 50 hectares sur les plus beaux terroirs de la région : en Côtes de Nuits, Maconnais, Côte de Beaune et Chablis.
Contact presse: Louis Massaux   tél  06 45 79 24 91

Publié dans News | Laisser un commentaire

Portes ouvertes en Graves 2018

Infosvin le 19/09/2018
Nous relayons avec plaisir l’information suivante:
Deux jours à chais ouvert!
De Langon à Bordeaux, en longeant la Garonne, le territoire des Graves étend ses 3500 hectares de vignes. C’est sur ces territoires d’exception, issus d’une histoire géologique longue et complexe que nous vous proposons de venir découvrir l’univers des Vins des Graves durant le week-end des Portes Ouvertes les 20 et 21 octobre prochain.
Cet événement incontournable a conquis les visiteurs d’année en année, en leur donnant l’occasion d’entrer au cœur des chais pour en découvrir les secrets à l’issue des vendanges. Il permet surtout de venir à la rencontre des hommes et des femmes qui œuvrent avec savoir-faire et passion pour créer les grands vins de Graves que l’on connait aujourd’hui, qu’ils soient rouges, blancs ou liquoreux.
Durant deux jours, 69 châteaux vous ouvriront leurs portes, de manière exceptionnelle, autour de visites, dégustations et animations. Une occasion unique pour les débutants ou les amateurs de venir découvrir ou redécouvrir, dans une atmosphère conviviale, les vins de Graves au travers de dégustations, ateliers vignerons, d’animations destinées aux familles…
Au cours de leur périple dans notre appellation, les visiteurs pourront également participer aux ateliers de dégustation organisés en partenariat avec l’Ecole du vin de Bordeaux, afin de mieux appréhender la richesse et la diversité des vins de Graves.
Enfin, les enfants pourront eux aussi partir à la découverte des vignobles grâce aux activités spécifiques comme: les chasses aux trésors ou les balades en poney organisés tout le week-end…
Ce nouveau week-end Portes ouvertes en Graves s’annonce festif et convivial !
Plus d’infos sur  www.vinsdegraves.com
Contact presse: Morgane Vaydie   tél 05 56 27 41 14

Publié dans News | Laisser un commentaire