Les « Thés de la Pagode » offrent un arc en ciel de toutes couleurs

Thés bleus, verts, rouges, noirs, blancs…  presque tous venus de Chine, berceau mondial du thé, mais aussi pour certains de l’Inde, les  thés de la Pagode sont des produits   haut de gamme  cultivés  dans des petits  jardins d’altitude, en culture  bio,  séchage au naturel sur feu de bois. Seuls les bourgeons et premières feuilles sont cueillis pour  composer ces  thés d’excellence. Il s’agit d’une cueillette dite  « impériale ».

Cette culture respectueuse de la nature  donne des Thés Gourmets  au goût délicat.

Les plus vieux théiers du monde sont en Chine et la plante unique miraculeuse  dont est issu ce breuvage bienfaisant est le « Caméllia sinensis ».

Le « Camélia de Chine » est connue pour ses qualités détoxifiantes,  sa richesse en polyphénols ou catéchines.

La puissance en catéchines, les propriétés anti-bactériennes du rare et cher thé blanc (thé vert précoce non oxydé) est encore plus spectaculaire. Seuls les bourgeons recouverts d’un duvet blanc sont cueillis et subissent peu de transformations après cueillette. Cela explique  son nom. 

La France consomme 250 grammes/habitant/an alors que la Chine en consomme 3 kilogs /habitant/an. La marge à combler est grande entre les deux peuples ! 

Mais le thé est aussi un ingrédient naturel que l’on peut utiliser en cuisine ! 

La cuisine  au thé…gourmette,  légère, onctueuse, savoureuse. 

Restituer les saveurs naturelles, la consistance succulente et moelleuse des mets en les faisant  mijoter, braiser, griller, poêler, rôtir, cuire à la plancha ! C’est possible.

Le meilleur  ingrédient : un peu de bon sens.

Mais si l’on ajoute à ce bon sens une pépite d’idée, par exemple si l’on ose cuisiner en utilisant comme base, une infusion ou une décoction de  thé, cela devient  étonnant en saveur.

Un exemple : une  pintade ou d’ailleurs toute autre volaille, se cuisine merveilleusement avec une infusion  de thé fumé Lapsang Souchong,  thé préféré de Sherlock Holmes !

Le Lapsang Souchong est le meilleur thé  pour accompagner les plats salés ou épicés.

Il suffit de faire « croûter »  les morceaux de viande  sur toutes leurs faces  avec un oignon, de préférence des Cévennes  ( très fondant, légèrement sucré, AOC en déclin réhabilitée par Alain Passard, le célèbre cuisinier rôtisseur du Restaurant parisien  l’Arpège), et de l’arroser régulièrement avec  cette infusion corsée.

Le thé « péllicule » ainsi  la viande, l’enrobe. Il suffit de  l’arroser régulièrement et copieusement avec l’infusion de thé fumé Lapsang Souchong, préalablement préparée.

Couvrir et faire cuire à feu doux durant environ une heure trente. La volaille mijote ainsi dans son eau de végétation parfumée à l’infusion de thé, elle se régénère, c’est simple, moelleux,  et sublime les  saveurs.

Accompagné d’un vin rosé…la Cuvée de la Tuilerie par exemple,  cépages syrah et cinsault, année 2009, à la robe pétale de rose, aux  notes de mangue  en bouche, fera du repas un festin bien agréable… car il ne faut pas oublier le vin,  ce doux compagnon de vie. 

www.chateaudelatuilerie.com 

Le « Roïbos », à toute heure du jour et de la nuit 

Cette plante de la famille des Acacias,  est un miracle de la nature. Elle  ne pousse qu’en Afrique du Sud, sur les contreforts arides de la chaîne montagneuse du Cedarberg, dans des  jardins entièrement préservés.

C’est la  boisson nationale du pays. 

Faussement dénommé « Thé », c’est en fait  une infusion d’un rouge profond, très riche en antioxydants  bénéfiques pour la santé.

Cuisiner avec ce « thé » rouge Roïbos, en l’utilisant  comme un ingrédient naturel dans la confection d’un entremets, une crème-dessert par exemple, est une opportunité qu’il faut  oser essayer.

Nathaly Nicolas-Ianniello  dans les  cours qu’elle propose à Paris, à « l’Atelier Esprit Cuisine », ose cette association.

Le Roïbos « citron-gingembre » association heureuse confectionnée par les Thés de la Pagode, se cuisine merveilleusement bien en dessert. Il apporte des notes exotiques qui s’harmonisent  avec douceur  dans une crème au chocolat.

Il suffit d’incorporer le cacao en poudre, le sucre et la décoction « Roïbos citron-gingembre »  qui va apporter son juteux et… quelques notes  de musique colorées  venues d’Afrique du Sud.

Remuez sans arrêt doucement au fouet et faire cuire à feu doux 6 à 7 minutes. C’est si simple.

Pupilles et papilles comblées ! 

L’Atelier Esprit Cuisine 68/70 rue Amelot Paris 11

espritcuisine@wanadoo.fr 

Les Thés de la Pagode développent une  intéressante gamme de thés bio gourmets, thés d’exception. 

En vente dans les magasins diététiques et biologiques, en parapharmacie,à la Grande Epicerie de Paris, Galeries Lafayette Gourmet, et  sur le site  :

www.thesdelapagode.com ( livraison sous 72 heures). Par correspondance au 01 48 04 54 07 

Genevieve Guihard

.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.