LES NOUVELLES DU VIN DE MICHELINE ET ROGER CLAIRET

 
 

Le restaurant L’Opéra, une création signée par l’architecte Odile DECQ

 

L’architecte Odile Decq, à la tête de l’agence OBDC depuis 1979, a imaginé les espaces du restaurant du Palais Garnier, « L’Opéra », 
qui verra le jour le 27 juin prochain.

Photo Odile Decq 116Ko -® GITTY                     DARUGAR 13Ko.jpg

Ce projet s’inscrit dans la continuité de l’histoire du Palais Garnier. En 1875, Charles Garnier indiquait dans son « projet définitif » qu’il souhaitait créer un restaurant dans la Rotonde du Glacier. En 1973 puis en 1992 deux autres tentatives échouèrent.

Après 136 ans d’attente, le souhait de Charles Garnier sera réalisé le 27 juin prochain, là où historiquement, les abonnés étaient déposés en calèche pour accéder à la salle de spectacles.

Cette réalisation est orchestrée par le restaurateur Pierre François Blanc pour la partie Maître d’Ouvrage et l’exploitation du restaurant et par l’architecte Odile Decq pour la Maîtrise d’Œuvre de la salle.

Odile Decq, architecte : « Créer un restaurant dans l’Opéra Garnier n’est pas quelque chose de classique, tout comme moi. De nature très curieuse, tout m’intéresse à partir du moment où je ne l’ai pas encore fait, parce que j’aime pousser les choses toujours plus loin. Je travaille très intuitivement tout en faisant une analyse extrêmement fine des conditions.  »
 
Pierre François Blanc, restaurateur : « Le projet d’Odile Decq nous est apparu le plus audacieux et le plus en adéquation avec le cahier des charges qui nous était imposé. Les aménagements nouveaux sont parfaitement distincts des éléments historiques et totalement réversibles. Les deux cohabitent formidablement, sans laisser indifférent.
Nous sommes très heureux d’ailleurs que la qualité architecturale et le soin détaillé apporté à la résolution des contraintes techniques aient été soulignés par la Commission nationale des Monuments Historiques. »

Mezzanine                       sous la voûte ODBC-LABTOP 20Ko.jpg

Une réalisation aux formes contemporaines

A l’intérieur, une mezzanine et un voile de verre aux formes sinueuses et autoportantes, occupent la hauteur de l’espace et tournent autour des piliers existants sans les toucher, sur une surface de 700 m2 distribuée en 3 espaces : la salle, son bar-lounge Martini et la mezzanine.

A l’extérieur, les tables dessinées par l’architecte prendront place sur les pavés de l’Opéra sur plus de 500 m2, au cœur de Paris.

Ce projet répond avec intelligence et élégance à la mutation d’usage des lieux sans s’ancrer à l’existant et dans une totale réversibilité.

A découvrir à partir du 27 juin.

L’Opéra
Place Jacques Rouché
75009 Paris
www.opera-restaurant.fr

A la carte environ 60 euros (entrée + plat + dessert)

Virginie Blanc
Port : 06 65 95 23 17
presse@opera-restaurant.fr

********************************************************
 
L’ESC Chambéry Savoie développe une expertise inédite sur le monde du vin
 

pour préparer les étudiants à ses différents métiers 

 

Juin 2011 - Le monde du vin connait depuis une vingtaine d’années une mutation sans précédent : l’effondrement d’une consommation quotidienne du vin de table au profit de celle occasionnelle de vins qualitatifs, l’émergence de nouveaux marchés sur les 5 continents, l’évolution des goûts selon les pays et de changements considérables des méthodes de culture de la vigne et de vinification. A cela s’ajoute le développement récent et spectaculaire de l’œnotourisme, qui devient l’une des portes d’entrée privilégiées du tourisme international.

Dans ce contexte mouvant, la France, leader mondial aussi bien en tourisme qu’en vente de vins, a besoin de formations pointues. Pour répondre à cette attente, l’ESC Chambéry Savoie propose à ses étudiants de 3ème année  une spécialisation en économie et marketing du vin.

Ce séminaire intensif de 21 heures dispensées sur 3 jours consécutifs avec une étude de cas à réaliser par les étudiants sur 2 mois, analyse le poids économique du secteur et présente ses acteurs et leurs problématiques. Il souligne aussi les enjeux marketing de la filière : évolution de la consommation, critères d’achat, réseaux de distribution, confrontation de 2 modèles économiques et culturels opposés entre l’ancienne Europe et le nouveau Monde…  et démontre l’importance cruciale de l’image de marque, et le poids fondamental et controversé des critiques vins sur la tarification et la commercialisation.

Cette formation permet aux étudiants d’acquérir un savoir-faire opérationnel en œnotourisme, leur permettant d’appréhender le potentiel touristique d’une destination viticole (analyse d’une centaine de facteurs clés de succès). Elle leur offre enfin l’opportunité de s’initier à l’art de la dégustation, de comprendre les divers styles gustatifs, et les critères qui font un grand vin.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.