Vins de Madère  

 

Vin de Madère

Actualisé Octobre 2009

Cépage Malvasie

Au XVIème siècle, un colonisateur étranger, Simâo Acciaioly, aurait introduit le cépage (en français) Malvoisie Babosa dans l'île.

Pour l'anecdote, qui démontre l'engouement des puissants pour ce vin, en 1478, George, Duc de Clarence, frère du roi Edouard IV d'Angleterre, condamné à la peine capitale par la Chambre Haute, choisit de mourir noyé dans un tonneau de Malvoisie.
Le 4 juillet 1776, lors de la Déclaration d'Indépendance des Etats Unis d'Amérique, son premier Président George Washington porta un toast avec un verre de vin de Madère, comme Thomas Jefferson ils avaient une prédilection pour ce vin.

Les Indes étant devenues une des principales destinations de ce vin qui, transporté dans les soutes des navires et atteignant des températures élevées au passage des tropiques s'avéraient très améliorés. Ils furent dénommés VINHO DA RODA et leur commercialisation atteignit des prix astronomiques.
Alors les producteurs investirent dans un nouveau processus de chauffage local (estufagem), soit dans des cuves en ciment, chauffées à la vapeur, entre 50 et 60 degrés, pendant trois mois, pour les vins les plus courants, ou dans des fûts de bois placés pendant six mois à un an, dans des pièces closes chauffées à 30 ou 40 degrés.
Enfin, les meilleurs Madères sont produits sans chauffage artificiel, ils passent au moins vingt ans dans des fûts de 600 litres placés sous les avants-toits des chais et bénéficient uniquement des rayons du soleil. Cette dernière méthode donne des vins d'une étonnante longévité, et ces techniques sont encore utilisées de nos jours.

Au-delà de ses 500 ans d'histoire, le XXI ème siècle voit le renforcement de la qualité de ce vin, une des priorités gouvernementales, après la révolution portugaise de 1974 et l'entrée du Portugal dans l'Union Européenne.

La vigne est cultivée en pergolas ou, depuis peu, en espaliers, sur de petites terrasses cernées de murets en pierre ; les sols sont acides, d'origine volcanique et essentiellement basaltiques. L'eau d'arrosage est captée en altitude et amenée à la vigne par des canaux.
Si le vin de Madère portant l'année de la récolte est généralement un Frasqueira (vintage), un Colheita, ou un Solera, il comprend un ensemble de désignations (très complexes) permettant l'identification de ses différents types : cépages (mono ou assemblage), raisins récoltés d'une seule vendange, vieillissement en fûts sur "canteiro", extra sec, sec, demi-sec, demi-doux, doux, plus l'aspect allant de très pâle à sombre, sa corpulence et j'en passe, et bien entendu la durée de vieillissement, 5 - 10 - 15 - 20 ou plus de 40 ans.

Une remarquable dégustation s'est déroulée à l'Ambassade du Portugal de Paris et "La Radio du Got" était invitée.
Personnellement j'ai appécié le "Malvoisie Spécial Reserve 20 ans " - liquoreux - Madeira DOC de chez Barbeito.
Egalement Malvoisie Vintage 1934, doux corsé, le bouquet est riche, cacao, miel, épices, et cuir avec une bouche très généreuse, de Henriques et Henriques.
Roger Clairet