Loupiac


AOC Loupiac

Appellation communale bordelaise

Actualisé Mai2005

Cette appellation communale d'origine contrôlée, est appréciée depuis longtemps pour la justesse de son travail dans la catégorie des vins blancs liquoreux.
Déjà au IV ème Siècle, bien avant sa création, le poète Ausone aimait chanter les louanges de la vigne dans cette région.
De proportion modeste, environ 400 ha pour 70 producteurs, elle a su conserver ses objectifs de qualité dans une dimension humaine. Les propriétés de plus de 10 ha sont rares et seules les vignes de coteaux ont droit à l'appellation.
De fait, la production annuelle par hectare, limitée dés 1936 à 40 hl maximum reste dans la pratique de 35 hl (en moyenne).
Les exploitations sont de petites tailles mais une forte identité commune permet aux vignerons rassemblés au sein du Syndicat Viticole de Loupiac d'unir leurs démarches. Héritiers de la tradition mais acteurs de la modernité, ils constituent une équipe jeune et dynamique qui affine sans cesse les outils de sa passion. Ainsi, ils adaptent des techniques de travail et de communication récentes au service d'un savoir faire et d'une expérience forgés de longue date. Mais comme l'originalité et la diversité des crus de cette appellation nous le rappelle, ces artisans ont su préserver la note spécifique de chaque propriété au sein d'une partition commune et cohérente.
A l'image du vin ouvert et généreux qu'ils produisent, les viticulteurs de Loupiac entretiennent une tradition d'accueil et d'ouverture. Cultivant la convivialité au quotidien, ils seront toujours prêts à vous recevoir, et ce, à n'importe quelle période de l'année.
Situé sur la rive droite de la Garonne, à 40 km de Bordeaux, les cteaux de la commune de Loupiac offrent à la vigne les meilleures conditions de développement.

Terroir

Ces petites collines, dont les sous-sols sont calcaires à leurs bases et argilo-graveleux sur leurs sommets, ont été adoucies par l'érosion. Leurs versants arrondis sont formés par un sol argilo-calcaire facilitant l'évacuation des eaux. La vigne, plantée uniquement sur les côteaux et les plateaux (à l'exclusion des terres d'alluvions et de palus), ne retient que ce qui est nécessaire à son développement, favorisant ainsi la concentration des raisins qu'elle produit. La nature donne ici le ton repris par les vignerons : favoriser la qualité sur la quantité.

Climat
Dans cette partie du monde, le rêve impossible de nombreux alchimistes se réalise naturellement : l'union de l'eau et du feu. Le soleil généreux se penche chaque année sur ce délicat paysage orienté sud / sud-ouest et, après avoir rassasié la vigne tout l'été, il vient caresser la Garonne dès les premiers jours d'automne. Il se crée alors des brouillards matinaux qui se répandent dans les coteaux. Rapidement dissipés par la chaleur, ils favorisent l'apparition du "Botrytis Cinerea", pellicule naturelle qui se développe sur l'extérieur des grains et déclenche la "surmaturation" du fruit. Tout se passe comme si, sous l'influence bénéfique de l'eau, des gouttes de soleil restaient captives dans le raisin, le transformant progressivement en or.

Cépages
Trois cépages sont réunis pour donner à ce vin toute la qualité recherchée. Le Semillon pour 80%, que l'on rencontre peu en dehors de cette région, apporte au vin sa finesse aromatique, sa sève et sa complexité. Le Sauvignon, présent dans une proportion de 15%, transmet pour sa part une vigueur très aromatique, presque méditerranéenne. La Muscadelle complète l'assemblage pour 5%, en harmonisant les deux précédents par la rondeur de son parfum. C'est cette combinaison, que l'on ne trouve que dans cette région de France, qui donne au vin blanc doux sa couleur or, sa richesse aromatique et sa longueur en bouche.

Culture
Les vignes de l'appellation sont basses et étroites. Ce choix délibéré permet de concentrer plus de pieds à l'hectare pour avoir moins de raisin par pied. Cela réduit la quantité des grappes, au bénéfice de leur qualité. La culture de la vigne est un travail qui évolue toute l'année, où le vigneron doit faire preuve de patience et d'attention. En perpétuelle recherche d'une amélioration de la qualité de leurs produits, les membres du Syndicat Viticole de Loupiac utilisent des techniques agricoles de pointe, mais toujours dans le respect d'un savoir-faire élaboré sur de nombreuses générations. A l'Automne, l'alternance de brouillards matinaux et d'après-midi ensoleillées favorise l'apparition du Botrytis Cinerea. Il se développe lentement et se répand progressivement de pied en pied. Il permet la concentration du jus dans les grains par évaporation d'une partie de l'eau qu'ils renferment, augmentant ainsi leurs teneurs en sucre.

Vendanges
Lorsque les raisins sont " rotis ", il est temps de récolter les fruits de ce long travail. Mais la patience reste encore la clef de la réussite. Les vendangeurs doivent alors minutieusement sélectionner les grains qui sont au maximum de leur concentration. Cette opération se fait par " tries " successives, repassant parfois 4 ou 5 fois sur le même pied de vigne pendant plus d'un mois, pour ne ramasser que les grappes, voire que les grains, qui sont confits. Les baies abîmées sont écartées.

Vinification et élevage
Débute ensuite un travail de finesse dans l'élaboration pour réussir un dosage subtil entre l'alcool, le sucre et l'acidité. La fermentation est arrêtée avant son terme, dès que l'équilibre désiré est atteint. L'élevage se fait en cuves ou en barriques, pendant une durée allant de 12 à 24 mois suivant les millésimes. Il est ensuite mis en bouteilles, souvent dans la propriété. C'est un vin polyvalent qui peut se déguster jeune, mais il donne le meilleur de lui-même après 5 ou 8 ans de garde, voire beaucoup plus suivant les années. L'élevage se fait en cuves ou en barriques, pendant une durée allant de 12 à 24 mois suivant les millésimes. Il est ensuite mis en bouteilles, souvent dans la propriété.
C'est un vin polyvalent qui peut se déguster jeune, mais il donne le meilleur de lui-même après 5 ou 8 ans de garde, voire beaucoup plus suivant les années.