Château Faugères

Château Faugères
Corinne Guisez

Saint-Etienne de Lisse
33330 Saint Emilion

Tél : 05 57 40 34 99

Actualisé Janvier 2005


Ne plus donner d'ordre mais en recevoir de la nature est un véritable bienfait !
"Le vin est aussi attachant qu'un enfant. Il faut le mettre au monde chaque année, le materner, l'aimer. Quel accomplissement pour une femme ", dixit Corinne Guisez.

Pour faire du bon vin il faut beaucoup plus que du marketing, il faut du talent et de la passion.

En 1823 la famille de Péby Guisez acquiert Château Faugères et en 1987 Péby Guisez hérite du domaine.
Le vin de la propriété est alors vendu en vrac à un seul négociant.
Pendant dix ans, Péby et sa femme Corinne vont tout mettre en oeuvre pour faire renaître Château Faugères en élaborant les meilleurs vins possible.
Alors que le millésime 95 de Château Faugères est salué par toute la presse internationale, comme "le Saint-Emilion qui monte", le 25 octobre 1997, Péby Guisez disparaît brutalement à 52 ans.

Corinne et ses filles décident de garder Faugères. Corinne Guisez, plus déterminée et passionnée que jamais, décide de franchir une nouvelle étape importante: elle isole le vin produit sur les meilleures parcelles, soit 8 hectares, avec l'ambition de faire un vin digne d'être un "Saint-Emilion Grand Cru Classé".
Dès 1999, dans la vigne, les efforts qualitatifs se poursuivent par des pratiques viticoles raisonnées, et une étude des sols très poussée est entreprise, pour établir leur cartographie. Adaptation des pratiques culturales à chaque zone de terroir et application de la méthode Cousinié pour la recherche des équilibres minéraux des sols. C’est en 2000 que les efforts de toute l'équipe sont récompensés par ceux qui jugent et dégustent les vins. Un tiercé gagnant : les professionnels classent Cap de Faugères et Château Faugères parmi les tout premiers de leur appellation. Pour Robert Parker, Péby Faugères, un des "24 meilleurs vins de Bordeaux" appartient à "la légende du futur".
2001 : Les résultats obtenus après 15 années de travail au service de la qualité encouragent Château Faugères à faire encore mieux grâce à des démarches novatrices : étude biologique des sols, installation d'une deuxième table de tri après l'éraflage, mise en place du contrôle HACCP : Hasard - Analys - Critical - Control point. 2002 : encore plus de travail dans la vigne pour gérer des conditions climatiques moins favorables. Au cuvier de nouvelles méthodes ont permis d'optimiser les caractéristiques des raisins : remplissage par gravité des cuves (suppression de la pompe et convoyeur inox). Sélection sur 2 tables de tris successives (avant et après l'érafloir). Macération préfermentaire à froid. En 2003, les vendanges ont commencé relativement tard : à partir du 15 septembre, au meilleur moment pour trouver l'équilibre entre la maturité des peaux et celle de la pulpe. Sur le terroir argilo-calcaire qui a bien réagit aux conditions caniculaires, le millésime 2003 sera grand. La vie professionnelle de Corinne Guisez, ancienne directrice marketing, spécialisée dans la publicité et la mode, a donc pris une tournure pour le moins inattendue. Les premiers temps ont été difficiles mais elle a su faire le lien entre un passé consacré aux arts graphiques et la viticulture.
Convaincue qu'il existe une connivence secrète entre l'endroit et les hommes qui y vivent, la viticultrice se donne les moyens de tirer l'essence des richesses de son terroir "ici, le beau appelle le bon" explique Corinne Guisez qui avoue, être émerveillée à chaque instant par le paysage. On la comprend, la chartreuse XVIIIè est posée sur la colline au milieu d'un cirque naturel de falaises argileuses et, ou que l'on regarde, la vue reposante des hectares du vignoble impeccable, endormi sous un ciel serein, donne une sensation de plénitude.
Pour un beau raisin, une conduite du vignoble traditionnelle. Tous les premiers investissements ont été consacrés à la vigne et aujourd'hui encore, la vigne est l'objet de soins attentifs chaque jour de l'année, car on est convaincu à Château Faugères qu'il n'y a pas de grands vins sans des raisins sains et mûrs.
Michel Rolland est très attaché au maximum de maturité naturel du raisin, ainsi les vendanges sont faites le plus tard possible lorsque les raisins ont atteint cette maturité physiologique complète.
La vendange est totalement manuelle. Elle s'effectue sur dix jours avec 70 vendangeurs en commençant par les parcelles de Merlot pour finir par les Cabernet et Sauvignon. La réception des vendanges sur deux tables de tri successives permet de sélectionner les raisins grain par grain. Un cuvier exceptionnel pour une sélection parcellaire rigoureuse.
Le cuvier (34 cuves de différentes tailles de 50 hl à 152 hl ), a été construit en 1992. On y effectue la macération et la fermentation alcoolique. Des cuves tronconiques en inox pour une extraction toute en douceur. Par référence aux formes des anciens foudres en bois, Château Faugères a imaginé des cuves tronconiques (plus étroites en haut que en bas), dont la forme originale et esthétique est avant tout  un outil performant et innovateur assurant une extraction douce des tanins, anthocyanes et autres constituants du vin qui se trouvent dans la peau des raisins.  La maîtrise des températures, un paramètre essentiel dans la vinification des vins. Réalisées en inox, ces cuves permettent la maîtrise des températures par des anneaux extérieurs dans lesquels eau chaude ou eau froide circulent. Deux cuves bois pour vinifier Péby Faugères. Le bois présente deux avantages : l'inertie de la température pendant les fermentations et une oxygénation du vin.
L'élevage se fait dans un chai de 700 barriques en chêne. La mise en bouteilles est faite en une seule fois, à la propriété.

Château Faugères - Saint-Emilion Grand Cru, 80 % Merlot, 15 % Cabernet Franc, 5 % Cabernet Sauvignon, selon les millésimes, la mise en bouteille est faite en moyenne après 16 mois d'élevage en barriques, c'est la puissance alliée à l'élégance,la richesse et la finesse d'un vin haut de gamme.

Château Cap de Faugères - Côtes de Castillon, 80 % Merlot, 15 % Cabernet Franc, 5 % Cabernet Sauvignon, 12 à 14 mois de cuves et barriques de1 vin, le terroir lié au fruit

Le Saint Emilion Grand Cru Péby Faugères est élevé en barriques de bois neuf à 100% et fait sa fermentation malolactique en barrique.100 % Merlot, naturel et authentique, vin de caractères.

Bordeaux Rosé de Château Faugères, 70 % Merlot, 30 % Cabernet Franc, mis en bouteilles le premier trimestre de l'année suivant la récolte, allie la fraîcheur à la tendresse du fruit.