La Ruelle

 

La Ruelle
Christophe et Virginie Combeau

6 rue des Trois-Notre-Dame
16000 Angoulême

Tel : 05 45 95 15 19


Actualisé Décembre 2003

 

Un Chef, trente cinq ans, gestionnaire, très professionnel, proposant une cuisine de saison pleine de saveurs aux accents du terroir, qui organise sa carte en amont, pour servir simultanément de 10à 40 couverts, c'est un gage de réussite confortée par la moyenne d'âge de sa clientèle, trente / trente cinq ans. C'est aussi un couple, clef du succès.

 

Autrefois, en plein coeur du vieil Angoulême, une ruelle séparait deux maisons anciennes. Les fenêtres de la maison du fond s'ouvrent toujours sur la ruelle qui aété couverte et fermée pour sa transformation en petit bar-salon qui sépare les deux salles du restaurant.
Déjà, on s'y sent bien, entouré des vieilles pierres charentaises, des murs couleur framboise et protégé par les poutres apparentes teintées de crème vanille.
Des tables rondes de 4 ou 5 couverts nappées de jaune paille avec de belles serviettes, vaisselle, couverts et verrerie de bon goût, des sièges confortables et de l'espace c'est déjà du plaisir, après celui de l'accueil assuré par Virginie Combeau.
A l'étage un coquet salon de 20 couverts se prête aussi bien aux festivités qu'aux séminaires.
L'ambiance est douce et calme, un peu "cosy" comme le dit Christophe Combeau, Chef propriétaire, repreneur depuis trois ans.
Son parcours est significatif, CAP et BEP de l'Ecole Hôtelière d'Angoulême acquis, il part chez Jean Ramet,à Bordeaux, en 1988. Cuisinier du Ministre de la Marine, il rejoint après son service militaire, Marc Meneau, complète ses connaissances au Miramar de Biarritz, au Jardin de l' Opéra, etc. et retourne enfin, comme Chef, chez Jean Ramet.
Menu du marché (21 €), Terre et Mer (27 €), Gourmand (41 €), Menu Carte Blanche, avec un entre-plat, selon le Chef, servi pour l'ensemble des convives d'une même table (48 €).
Voici un aperçu de la carte : feuilleté d'huîtres tièdes au vin de Graves poireaux croquants et caviar d'Aquitaine, terrine de foie gras frais de canard petite poêlée de girolles, dos de merlu rôti au Pineau des Charentes chou braisé au poivre de Sechuan, risotto de noix de St. Jacques rôties au parmesan, aiguillettes de bar meunières accompagnées de mojhettes et huile de noix, fricassée de homard aux cèpes et aux girolles de saison, civet de lièvre cuisinéà l'ancienne purée de céleri et poire au vin rouge, pigeonneau rôti aux senteurs d'automne servi entièrement désossé et ses petites cuisses grillées en salade, ris de veau braisé au Pineau des charentes petits champignons de saison poêlés (origine France). Après les fromages affinés, la farandole des desserts vous tente par le fondant de chocolat chaud sabayon et glaceà la vanille, la tarte fine "maison" aux coings glace vanille, le nougat glacé auxéclats de nougatine coulis de fruits rouges, surprises d'aumonières de crêpes en chaud et froid, etc.
La cave dispose d'une centaine d'étiquettes, en Loire un premier prix Moine Frères (Chenin), Vin de Pays Charentais 8,40 €, en Bordeaux rouge,à 12,20 €, le Château Tour de Puch, un intéressant Château Haut Brion 1983 - 397 €, et les plus chers: Château Laffitte Rothschild 1999 -442 €, Château d'Yquem - 458 €, Château Pavie 1996 -185 €, Château Giscours 1998 -115 €, Château Beychevelle 2000 -112,30 €, plein de belles bouteilles intermédiaires comme Château La Louvière rouge 2000 -50,40 € ou blanc 2000 - 57,50 €, Château Maucaillou 1999- 52 €, Château Puy La Rose 1998 -62 €, etc. Divers rosés, des Alsacesà petits prix de Dopff et Irion ou Domaine Sigolsheim, en Côtes du Rhône Condrieu ou Hermitage, en Bourgogne blancs, Pouilly Fuissé, Meursault, Chassagne Montrachet, Chablis ( Laroche Grand Cru Les Blanchots 2000 - 102,60 €) ou rouges, Mercurey, Pommard, Aloxe Corton, Gevrey Chambertin, Nuits Saint - Georges, Clos de Vougeot font aussi rêver. Les vins de Loire et du Centre sont très abordables car ils ne dépassent pas 35 €: Vins de Pays Charentais, Haut Poitou, Pouilly Fumé, Savennières, Reuilly, Touraine, Chinon, Saumur Champigny, St. Nicolas de Bourgueil (Domaine J. Taluau 2001 21,90 €), Menetou-Salon, Sancerre. Treize Champagnes qui débutentà 44 € jusqu'à 151 € pour la Cuvée Grand Siècle de Laurent Perrier.
Carte de Cognac mais aussi d'Armagnac.
Le ticket moyen s'élèveà 43 €.
Fermé le samedi midi, le dimanche et le lundi midi.