Bistrot Paul Bert

Bistrot Paul Bert

Bertrand Auboyneau

18 rue Paul Bert
75011 Paris

Tel : 01 43 72 24 01

Actualisé Octobre 2004

 

J'avais peur de devenir riche, alors j'ai fait restauraterur !!!

 

Voilà bien un authentique bistrot qui a l'honorable patine du temps, avec vitrine etétagères, deux salles, une sur marbre (véritable) avec une belle serviette en coton, l'autre côté "mode", tables nappées, mais dans le bon sens du terme, c'està dire pas "branché",
50 couverts avec quelques places au comptoir,bien assis sur des tabouretsà dosserets.
Bertand, c'est une "nature", franc du col, l'humour au bord des lèvres, l'anecdoteà chaque coin des mots, c'est unéchappé de la finance, ce qui peut tolujours servir.
Le Chef Thierry Laurent avec deux cuisiniers dont un fils Auboyneau, Thomas, offre aux convives une cuisine roborative sans lourdeur, qui met le produit en valeur.
Inutile de dire que les assiettes sont généreuses, les Menus, hors boisson, sontà 15 € ou 28 € mais chacun pour entrée, plat et dessert et un service aimable, "relax" et sympathique.
Quand on déguste les charcuteries, on imagine le rondouillard cohon, la terrine de Groose est d'une grande finesse, le pavé de lotte goûteuxà souhait et le gros macaron réussit la gageure d'être croquant et fondantà la fois (c'était mon menu).
Il m'était possible de choisir aussi le marbré de poireaux et foie gras, le tartare d'espadon au galanga, le blanc de seiche grillé et rizottoà l'encre, le tournedos de thon poêlé et courgettes croquantes, l'épaule d'agneau rôtie aux herbes et haricots chevrier, le Paris-Brest, les figues rôties au miel et glace vanille, etc.
C'est que le beurre salé, comme les fromages, vient de Beudier, les légumes de Madame Blot, la morue salée directement de Gallice. Si ce sont les pêcheurs du cap Loctudy qui livrent les poissons, en revanche c'est un parisien, Monsieur Quesson, boucher au marché Saint Quentin, qui fournit la viande, le tout accompagné des pains de Poujoran.
C'est Michel Picard qui a renseigné et ouvert les caves de certains vigneronsà Bertrand Auboyneau, 450 références, "toutes bonnes" en cave réfrigérée ou Eurocave.
L'éventail des prix : débute par le Beaujolais Rosé Les Griottes 2003 D.du Vissoux ou le VDP "Prémices" 2003 des Cx des Baronnies du Domaine Roche-Buissièreà 15 €, pour aller jusqu'au Château Mission Haut-Brion 1995à 280 €. Je pointe le doigt sur Anjou 2000 “Cousin de Martigné” d'Olivier Cousin (39 €), Château Maucaillou 1996 Moulis, Château Palmer 1990 Margaux, Château Haut-Marbuzet 1998 St. Estèphe, Charme Chambertin Grand Cru 2002, Richebourg 2001, Vosne Romanée 1er Cru 1999, Beaune Clos des Mouches 1996, Chablis Gd Cru 1998 Moutonne, Meursault 1er Cru 2001 Le Clos Richemont, Châteauneuf du Pape 2000 La Crau, Côte Rôtie 1998 Château d'Ampuis, Hermitage 2000, Faugère 1998 Valinières, Les Baux de Provence 1998 Clos Milan, etc. Une douzaine de vins Corses, des Jura et Alsace, une bonne vingtaine de blanc 1/2 sec et moëlleux dont le Vouvray Clos du Bourg 1953 Huet, une cinquantaine de magnums, de quoi rêver et déguster. 13 Champagnes dont les délicieux Henry Abelé brut (38 €) et Sourire de Reims (64 €), mais aussi Salon 1995 (240 €), Veuve Clicqot Ponsardin, Dom Pérignon, Pommery, Ruinart, Jacquart, Abel Lepitre, etc.
Certains vins sont disponibles au verre, tous au prix de 5 euros les 12 centilitres, mais le Vin-in-bag vous permet d'emporter la bouteille que vous n'avez pas consommée entièrement.
Ouvert de 12 hà 14 h 15 et de 19 h 30à 23 h la dernière prise d'ordre.
Fermé Dimanche et Lundi

Toutà côté, l'Ecailler de Madame Guenaëlle Auboyneau propose des huitres et coquillagesà emporter ou consommer sur place ainsi que des plats préparés. Avec son prénom, elle ne peut pas nier ses origines bretonnes, et tant mieux pour son choix de fournisseur : Jacques Cadoret et fils, La Porte Neuve, 29340 Riec sur Belon Tél : 02 98 06 91022